Une note pour un mot

Bien le bonsoir,

Avec le froid polaire qui règne en ce moment, rien de mieux qu’un bon chocolat chaud et une belle chanson pour se mettre à écrire. Depuis quelques temps, j’ai envie de vous parler musique parce que cet art absolument divin, représente à mes yeux une véritable inspiration. Pour ne pas dire, une nécessité. Chaque note est une image que je visualise, un sentiment que je ressens, un mot que j’inscris. C’est ainsi que le processus fonctionne, il n’y a pas vraiment de secret. J’ai besoin de cette poésie pour réussir à me projeter dans la peau de mes personnages. Le temps d’une histoire, je deviens eux, ils deviennent moi. Nous nous retrouvons quelque part dans mon esprit et ensemble nous écrivons les pages de leur vie. Je parviens à ressentir leurs émotions lorsque j’entends les instruments jouer. Comme si nous avions une conversation. L’espace d’un instant, ils me parlent et j’écoute sans me poser la moindre question. C’est pourquoi le choix des morceaux qui m’accompagnent durant la rédaction d’un manuscrit est d’une importance capitale. Pourtant, je ne les prévois jamais à l’avance. C’est plus une rencontre du destin. Parfois, je tombe sur eux, au détour d’une recherche internet et puis il arrive qu’ils me trouvent à leur tour. Il faut savoir que je suis capable d’écouter la même chanson pendant des heures voire des jours voire des semaines entières sans que cela ne me pose le moindre problème. A la limite de l’obsession, je préfère considérer que c’est un moteur, tout simplement.

Comme un battement de cœur 

J’ai vécu une expérience très intense avec ce livre. Je me suis retrouvée propulser dans cette course contre la montre avec Lena sans parvenir à m’arrêter. Les morceaux de musique m’emmenaient dans une autre dimension, loin de la réalité. Ils faisaient jaillir des étincelles dans mon estomac. Je les sentais vibrer sous ma peau, comme les percussions d’un tambour. Je pouvais écrire n’importe où, chez moi, dans un café, une bibliothèque, un amphithéâtre, une salle de classe, un train, une gare, une voiture peu importe. Je tapais sur mon clavier au rythme de ses mélodies enivrantes et le reste du monde n’existait plus. Le reste n’avait plus d’importance. L’inspiration était décuplée à la nuit tombée, sans vraiment savoir pourquoi. L’obscurité alimentait mon esprit, celui de Lena. J’étais témoin et complice de son cauchemar. Elle était dans toutes mes pensées, sans jamais me laisser reprendre mon souffle. Les chansons reflétaient cette oppression. L’ambiance parfois sombre, parfois insoutenable de ce casse-tête. Je ressentais la panique de cette pauvre fille, complètement dépassée par la situation. Sa peur était ma peur. Et chaque morceau m’emportait un peu plus loin dans cette histoire.

Les deux premières artistes de cette liste sont des découvertes de mon amie, empty gold. Elle est, ce que j’aime appeler, ma muse musicale. Dès que je souhaite trouver une chanson avec un thème précis ou une ambiance particulière, je lui demande. Chaque fois, elle me dégote la perle rare et je craque instantanément ! N’hésitez pas à découvrir son blog, La Détailleuse . Grâce à son talent, j’ai fait la connaissance d’Halsey. J’ai vu, entendu, mouru. C’est vraiment mon gros coup de cœur. Ainsi, j’ai tenu à publier mon tout premier ouvrage sous le pseudonyme de Sam Olzy. Il correspond ni plus ni moins à la prononciation du nom de cette chanteuse. Le mystère est donc levé sur mon nom de plume, question que l’on me pose très souvent. Dans cette optique, je vais aussi vous donner l’origine du titre du roman. Il provient du groupe anglais Bastille et de leur chanson Dreams : « Like a heartbeat drives you mad in the stillness of remembering what you had » → Comme un battement de coeur qui te rend fou dans le silence du souvenir que tu avais.

Playlist :

Le voyage des élus : Sous les étoiles de Laponie

Pour écrire ce conte de Noël, il me fallait de la douceur, sans le moindre doute. Dès les premières pages, je me suis immergée en Laponie grâce à des morceaux faisant battre mon cœur. Avec eux, je parvenais à voir les montagnes enneigées, les couleurs de la ruska, les enfants courir autour du feu. Avec eux, je me retrouvais au beau milieu de la vallée des papillons. J’écoutais les notes de musique se mêler au bruit du vent et je quittais mon jardin pour une nature époustouflante. Je voyageais à l’autre bout du monde, tout simplement. Je me laissais guidée par l’innocence d’Elléa et Nils. Une innocence que seuls les enfants possèdent encore. Une vision du monde, si pure, qu’elle représentait une merveille d’inspiration à mes yeux. Je les suivais sans la moindre crainte, connaissant d’ores et déjà la fin du voyage. Pourtant, j’ignorais à ce moment-là que j’allais vivre des émotions aussi fortes. Et des adieux aussi douloureux.

Les musiques de ce livre transmettent un message qui ne passe pas seulement par les mots. C’est tellement plus, on ne peut pas le résumer ainsi. C’est une vibration, une énergie, une force. Certains titres comme King of my heart sont capables de me faire frisonner dès la première note. Mon esprit s’envole et je me déconnecte totalement de la réalité pour être en phase avec mon âme d’enfant. J’oublie mes préoccupations et mes problèmes, m’abandonnant complètement à ce flux qui me traverse. J’écoute la mélodie et tous mes rêves me semblent possibles. Rien ne peut m’empêcher de les réaliser. Rien ne peut m’arrêter du moment que j’écris. C’est un sentiment très puissant et je le préserve avec beaucoup de soin. Je le ressens aussi lorsque je regarde les étoiles dans le ciel à la nuit tombée. Elles sont si loin et pourtant si près. Dessinant au-dessus de ma tête le chemin de l’infini.

Playlist :

© crédit photo: megane lopez

Publicités

4 réflexions sur “Une note pour un mot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s