Ecrire la nuit

Tout est dit, je peux retourner dans mon lit et prétendre que je vais sérieusement envisager de dormir alors qu’une vague d’inspiration déferle sur moi… dans une autre vie peut-être ! Lorsque je sens mes doigts frétiller sous l’impulsion, je ne peux décemment trouver le sommeil ; je n’arrête pas de penser à ce que je souhaite écrire. Des images me viennent alors, puis les mots se mettent à danser devant mes yeux et je finis par céder à ce besoin irrépressible qui coule dans mes veines. Ainsi, je me retrouve comme ce soir, à rédiger un article qui ne se trouve absolument pas sur mon planning quand d’autres attendent toujours de pouvoir pointer le bout de leur nez.

Alors pourquoi ?
Pourquoi écrire la nuit ?

Je ne sais pas vraiment, je suppose que c’est une préférence bien qu’elle ne soit pas volontaire. En effet, à choisir il serait beaucoup plus aisé d’écrire la journée afin de me coucher à des heures respectables. Cela me permettrait d’avoir un rythme… comment dire… sain, reposant, équilibré ? Oui je crois bien que c’est l’idée. Hélas l’inspiration est un électron libre, elle dicte sa loi et non l’inverse. Je ne peux pas la forcer d’une quelconque façon pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé dans le passé. J’ai finalement compris qu’il se passait quelque chose de spécial à la tombée de la nuit. Quelque chose de magique. Dès que je lève les yeux vers le ciel, cela me procure un sentiment de liberté et je peux sentir mes mains vibrer comme si des ondes les traversaient de part et d’autre. J’ai l’impression de me retrouver face à l’infini et tout à coup il me semble que rien n’est impossible. Mon esprit se libère de ses entraves, ma conscience s’élève et le monde s’ouvre à moi. C’est probablement ce procédé qui me permet de rentrer aussi facilement dans la peau de mes personnages. Je me détache de ma réalité pour pénétrer leur univers.

Nos étoiles se rencontrent, s’effleurent, se percutent. Et de cette collision, jaillissent des mots à n’en plus finir. Parfois, je suis tellement inspirée qu’il m’arrive d’écrire jusqu’à l’épuisement. Tout comme je peux passer la nuit entière à me consacrer à cette activité ô combien enivrante avant de me rendre compte de la présence de l’aube. Par conséquent, je n’ai pas besoin de fermer mes paupières pour m’évader, rêver d’un monde qui n’existe pas, imaginer des couleurs que je ne vois même pas. Il me suffit d’un clavier, d’une musique et d’une page blanche parce que la nuit, l’ordinaire devient extraordinaire. Le monde dort paisiblement en silence et je l’observe de loin, devenant spectatrice. Puis petit à petit, j’endosse un nouveau rôle. Je commence à me raconter une histoire tel un secret murmuré et je le laisse m’échapper, grandir au rythme de mes doigts, mûrir au fil de ma pensée. La nuit me guide sur cette trajectoire que j’emprunte, confiante et inspirée, parce que je sais d’ores et déjà qu’au bout du chemin, m’attend la douceur de l’aurore. Voilà ce qui se passe lorsque le soleil se couche, emportant avec lui tous les obstacles de la réalité.

Sur ces paroles, je vous souhaite une très bonne nuit et des rêves incroyables pour vous transporter dans les plus beaux recoins de votre esprit.

crédit photo : megane lopez

Publicités

6 réflexions sur “Ecrire la nuit

  1. Nadjima Mist dit :

    Personnellement j’aime écrire la nuit. Je trouve ça tellement reposant j’ai l’impression que le monde autour de moi dort et il y règne une athmosphere apaisante que j’adore. Alors je comprend cette envie soudaine d’écrire à cette heure de la nuit 😊

    Aimé par 1 personne

  2. lesfabuleuseslecturesdejuliette dit :

    Ça m’est déjà arrivée d’être obligée de me lever au milieu de la nuit pour écrire! C’est toujours quand je suis couchée à chercher le sommeil que les meilleures idées me viennent! Je pense toujours au dialogue, à la tournure que je cherchais désespérément pendant la journée!

    Aimé par 1 personne

  3. Séverine dit :

    L’inspiration et les idées me viennent également la nuit pour la plupart ! Une fois couchée, j’ai de images en tête, et parfois même un film se produit !
    Quant à poser toutes ces idées par écrit, je n’en suis capable que de nuit aussi ! Je ne saurai l’expliquer, mais écrire en journée est pour moi impossible ! Alors qu’une fois le soleil tombée, et même bien après, je pourrai y passer des heures et des heures !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s