Tu comprendras quand tu seras plus grande

Bien le bonjour,

J’espère que vous allez bien en ce mois de septembre ! Avec la baisse des températures, je me suis dit qu’un peu de chaleur ne ferait de mal à personne. C’est pourquoi, j’ai décidé de consacrer un article à mon tout dernier ouvrage en date. Il m’évoque tellement de douceur rien que d’y penser. Je le recommande sans la moindre hésitation pour passer un très bon moment, et surtout, faire l’expérience d’une lecture enrichissante. Parce que c’est ce que j’ai ressenti grâce cet ouvrage. Au rendez-vous : du rire & des larmes pour un maximum de plaisir. Je vous conseille de prévoir une nuit blanche si, comme moi, vous avez du mal à vous arrêter quand un livre vous plaît atrocement. 

DSC_1461.JPG
Auteur : Virginie Grimaldi

Résumé : Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…
Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.

Critique : Un véritable délice ! Je remercie sincèrement ma sœur d’avoir insisté pour que je l’achète parce que franchement, je ne regrette pas une seule seconde. J’ai littéralement dévoré l’ouvrage en 24 heures ! Il faut dire qu’une fois la première page entamée, c’est difficile -voire impossible- de stopper la lecture. Virginie Grimaldi possède un style très fluide, naturel et authentique qui charme immédiatement. Ainsi, sa plume rend l’histoire immersive alors même que le sujet peut ralentir l’engouement. Après tout, un roman dont l’intrigue principale se déroule dans une maison de retraite, ce n’est pas très attrayant. C’est là que le talent de l’auteure entre en jeu puisqu’elle donne au contexte toute sa consistance en alternant humour et émotion pour susciter l’attention de ses lecteurs. Au fil des minutes, les protagonistes prennent vie et nous emportent dans leur quotidien, nous font voyager dans leur passé, nous laisse découvrir leur personnalité ! La précision déroutante des détails apporte encore plus de matière au récit et les nombreux événements à la suite donnent un rythme entraînant. Puis, sincèrement, je me suis beaucoup attachée aux personnages -sauf Leon cela va de soi- fictifs. Par ailleurs je craignais que la fin ne soit prévisible, et encore une fois, j’ai eu le droit à une très bonne surprise. Je ne vous en dis guère plus et vous laisse sur un petit extrait illustrant parfaitement la beauté et la poésie de ce livre.

Citation : Cette photo me bouleverse. Elle est en noir et blanc, mais elle pourrait dater d’hier. Ils ont été jeunes eux aussi. Ils ont eu mon âge. Ils ont eu des projets, des fous rires, des galères, ils ont fait l’amour, ils ont eu des parents, des amis, des bébés. Ils ont eu une vie.

crédit photo : megane lopez.

Publicités

8 réflexions sur “Tu comprendras quand tu seras plus grande

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s