La présence des personnages secondaires

Bien le bonjour,

Aujourd’hui nous allons parler de ces fameux caractères, vous savez ceux qui se retrouvent au milieu des pages sans être au coeur de l’histoire, qui souffrent presque d’un complexe d’infériorité parce qu’ils accompagnent le protagoniste principal au cours de sa péripétie sans pour autant s’en tirer avec les éloges ! Ceux qui appairassent dans quelques chapitres avant de disparaître subitement sans crier gare : l’instant d’avant ils étaient là, l’instant d’après… pouf ils ne sont plus ! Pourtant, il ne faudrait guère les sous-estimer sous prétexte qu’ils ne portent pas l’intrigue sur leurs frêles épaules. Parce qu’ils ont bel et bien, une valeur incontestable. 

Il y a plusieurs catégories de personnages secondaires. En effet, ils n’occupent pas tous la même place, certains incarnent de farouches alliés ou de redoutables ennemis tandis que d’autres sont simplement de futiles passagers. Ces distinctions illustrent d’ores et déjà un élément important de leur existence : ils offrent une véritable panoplie de choix. Chacun possède un rôle justifiant sa présence au sein du livre. Et ça, je m’en suis vraiment rendue compte lors de la narration de mon tout premier ouvrage, passant du lecteur curieux qui découvre l’histoire à l’auteur exigeant qui la compose de A à Z. Cette impression s’est indubitablement confirmée lors du deuxième, parce qu’il faut l’avouer, je m’en suis donnée à cœur joie !

A mes yeux, ils permettent vraiment de rythmer les différents événements qui prennent lieu et imposent ainsi de suite, une certaine cadence. Par conséquent, ils participent considérablement au développement du récit qui se profile petit à petit à l’horizon. De la même façon, ces personnages apportent une touche de réalisme conséquente même s’ils n’existent que le temps d’une phrase, même s’ils ne sont qu’un prénom parmi tant d’autres, un visage aperçu au détour d’une réelle parce que c’est ça, la vie : des gens qu’on croise mais qu’on ne reverra peut-être jamais. Ainsi, peu importe le genre du bouquin, qu’ils soient éphémères ou durables, leur présence donne du sens. Et c’est un point important à souligner, notamment dans la construction d’une scène.

Bien que l’élément le plus crucial à mes yeux demeure leur impact sur le personnage principal ! En effet, ils peuvent considérablement l’embellir ou l’enlaidir. En effet, l’espace d’un instant, d’une phrase, d’une page, le lecteur va l’observer à travers leurs yeux, le juger à travers leurs pensées. En somme, il me semble important de ne pas les négliger, autant du point de vue de la lecture que de l’écriture. Tout au long du processus de narration, il faut les prendre en compte et les utiliser pour construire la cohérence du récit. Ils sont vraiment très utiles pour définir la réalité que vous souhaitez donner à votre histoire, la vie que vous désirez offrir à votre protagoniste central, l’ambiance que vous voulez faire émerger de vos pages.

Ainsi, il est bon de les penser avant la rédaction mais également de laisser une marche de manœuvre pour en faire naître au cours de l’écriture. Parce que les surprises auxquelles on ne s’attend pas sont souvent les meilleures !

Et vous, quels sont vos ressentis par rapport à ces fameux caractères ?
Au plaisir de lire vos réponses, sur ce je vous souhaite une très bonne fin de journée.

crédit photo : megane lopez.

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s